Toujours en mode flânage sur toPot. Et on se promène un peu partout:

  • Cara Delevingne
  • La victoire du BC Budtenders Union 
  • Deux arnaques planétaires
  • Les terpènes du gui
  • La joke de Karl von Linné
  • Se faire bannir à vie des États-Unis pour du CBD? 
  • La révision de la Loi sur le cannabis fait déjà des malheureux
  • Investissement Québec et l’éclairage intelligent
  • Les «pensées profondes» et votre insula
  • Les étoiles qui éclairent après leur mort
  • Quand l’OCS fait plaisir à l’industrie, presque…

 Bonne écoute!

Lien pour les liens de  lépisode #129

Transcription Intégrale de l'épisode #129

INTRO THÈME toPot (bruits de porte, etc.)

Vous êtes sur les ondes de ToPot… votre podcast en français sur la science, l’industrie et la consommation du cannabis. Mon nom est Luc Prévost et j’ai le plaisir de vous recevoir dans un cannabistrot virtuel, le toPot.    

Bienvenue chez vous! 

Mise en garde (en accéléré…)

toPot ne donne aucun conseil. Consultez votre médecin, votre pharmacien, votre avocat, votre journaliste préféré, le législateur, votre député ou la personne de science de votre choix. Aucun des auteurs, contributeurs, commanditaires, administrateurs ou toute autre personne liée à toPot, de quelque manière que ce soit, ne peut être responsable de votre utilisation de l’information contenue dans le podcast. 

Vous allez bien? Le chanvre est bon par chez vous? Notre série Pot flânage continue. Et cette semaine, on va encore s’amuser…

ToPot et Bon Stock ont échangé à beaucoup de monde cette semaine. Ruth Fisher, Michel Dion, Xavier Magrino, Jérome Brassard-Duperré, Dhili NAKEERAN, Fabrice Giguère, Fabricant d’arbres que j’ai qualifiés de Marchand d’arbres la semaine passée, Samuel Maheux, Egzoset, Phil Cathelin de Tahiti qui fait bouger les choses là-bas, Stephane Pacoma, Christina Parsons… et plein d’autres à qui je parle à toutes les semaines comme Dragan.Dragan est un cruncheur de chiffre dans l’industrie.

On commence avec quoi cette semaine? Pourquoi pas avec Cara Delevingne? La dame a une très belle structure osseuse. C’est un mannequin qui semble être célèbre parce qu’elle est célèbre… Elle vient de réaliser un documentaire qui s’appelle Planet Sex. Elle y discute de sa bisexualité et d’une tentative de suicide relié à une homophobie intériorisée. Le cannabis est mentionné dans le documentaire, car Madame Delevingne a mesuré les cannabinoïdes dans son corps juste avant de faire l’amour et juste après… Je ne vous en dis pas plus. 

Et la grève à la SQDC?

Non, on en parle pas.

Par contre je peux vous dire que ça bouge ailleurs dans le ROC.

Un syndicat représentant les budtenders, les cannabissiers de la Colombie-Britannique a ajouté deux nouveaux magasins à ses membres au cours des dernières semaines. 

Le BC Budtenders Union célébrait la semaine passée l’inclusion de deux établissements Seed & Stone. Les cannabissiers auraient obtenu une augmentation de 15 % plus plein d’autres garanties.

Le propriétaire fondateur de Seed & Stone semble heureux de la situation et a accordé les mêmes avantages négociés aux employés de ses magasins, pas encore syndiqués. Mais il avoue ne pas comprendre pourquoi on vise sa chaine qui est si petite comparée aux géants de l’industrie.  

Ce que je comprends de cette information, c’est que les budtenders qui peuvent donner des conseils et vraiment exercer leur fonction ne sont pas plus heureux de leur paye que les conseillers de la SQDC…

Et on va maintenant un peu flâner du côté des arnaques reliées au commerce du cannabis. Ça pourrait ressembler à un hommage à la créativité des voleurs. Je vous donne un premier exemple par relié au cannabis. Il y a un an, en Chine, un groupe de voleurs a construit un faux magasin Apple. Oui, un faux magasin Apple qui ressemblait à un vrai commerce de Apple. Pourquoi construire un vrai faux magasin? Pour vendre de vrais faux téléphones Apple. Le magasin est resté ouvert seulement quelques jours avant d’être abandonné… C’est fort.

OK.

Vous le savez, quand je suis au comptoir du toPot, je commence toujours par un café.

Et MJ, Salut, tu vas bien?

Mon habituel avec un verre d’eau STP.

Merci. Mon habituel, c’est un double expresso avec triple dose de CBD…

Alors, maintenant deux arnaques planétaires dans le domaine du cannabis…

Vous avez entendu parler de l’Amsterdam Cannabis Expo qui devait accueillir 10 000 entreprises du 24 au 26 novembre 2022. L’arnaque semble avoir commencé dès 2020 avec la création d’un site web qui proposait des opportunités de commandites et des visiteurs provenant d’une centaine de pays. Le site de l’organisation à disparu la semaine passée.

Le média BusinessCann a commencé à vérifier qui étaient les commanditaires. Si vous ne connaissez pas BusinessCann, c’est une entreprise qui propose des nouvelles, des articles, des commentaires et des analyses sur les personnes et les entreprises qui façonnent les secteurs du chanvre, du cannabis médicinal et du bienêtre au CBD en Europe. 

Alors BusinessCann a rapidement découvert que les gros commanditaires étaient des entreprises inventées. TOUTES, de A à Z.

D’autres participants potentiels ont réalisé que le plan d’occupation de l’espace d’exposition était non conforme à ce que l’on doit s’attendre de ce type d’évènement. 

Beaucoup d’entreprises qui se sont fait enfirwaper se cachent, car c’est mauvais pour leur réputation. Évidemment, le compte bancaire de l’organisateur a été vidé depuis que les doutes sont devenus publics… 

Pendant qu’on parle de bandits et d’escroquerie, c’est le temps de revenir sur une autre histoire incroyable, je parle évidemment de l’affaire Juicy Fields. Un bref résumé si vous revenez d’une autre planète.

Hey Merci MJ!

Juicy Fields se présentait comme une plateforme d’investissement en ligne. Cette plateforme était censée permettre d’investir dans la production de cannabis médical et devait rapporter 100 % de l’investissement en 12 mois. Derrière le projet Juicy Fields, on retrouve une compagnie néerlandaise nommé Juicy Holding BV mais le site de la compagnie mentionnait une autre compagnie enregistrée en Suisse, la Juicy Fields AG. Je vous passe les détails sur de multiple enregistrement d’autres compagnies qui tissent un voile de confusion sur les responsabilités des uns et des autres. Dans les faits, il semble que cette organisation était un système de Ponzi. Je vous propose texto la définition de Wikipédia :

Un système de Ponzichaîne de Ponzifraude de Ponzi ou pyramide de Ponzi, est un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants. Si l’escroquerie n’est pas découverte, elle apparaît au grand jour au moment où elle s’écroule, c’est-à-dire quand les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients. Elle tient son nom de Charles Ponzi qui est devenu célèbre après avoir mis en place une opération fondée sur ce principe à Boston dans les années 1920.

L’affaire Juicy Fields est très très très intéressante, car les poursuites engagées pourraient mettre en cause les réseaux sociaux qui seraient accusés de ne pas avoir fait disparaitre le contenu d’une arnaque planétaire. Certains influenceurs seraient aussi visés.

Plus de 500 000 personnes auraient investi dans Juicy Fields et on parle de 700 millions $ qui auraient disparu… On parle aussi de la Suède qui aurait adopter une nouvelle loi qui responsabiliser les banques qui n’agissent pas avec diligence pour stopper les arnaques dont elles ont connaissance. Un avocat suédois. Lars Olofsson va déposer un recours collectif pour 800 personnes provenant de 50 pays différents. L’action en justice va s’attaque à des banques, des avocats et des médias comme Facebook, Google, CNN et même YouTube… L’avocat à une liste de presque 200 facilitateurs qui aurait participé à la fraude qui aurait, aux dernières estimations, atteint 2,5 milliards de dollars.

Dans le contexte actuel où la justice vient de condamner Élizabeth Holmes pour avoir menti et tricher les résultats des recherches de son entreprise Theranos et l’affaire de l’effondrement de la bourse de cryptomonnaies FTX, les criminels en col blanc comme les acteurs du scandale Juicy Fields, peuvent s’attendre à se prendre plus qu’une petite tape sur les doigts….

Je me permets de vous signaler trois grosses initiatives intéressantes qui roulent pour l’instant. BudBlockz (BLUNT), Ravencoin (RVN) et Chainlink (LINK). Je ne les compare pas aux scandales précédents. C’est l’inverse. Je dis que ce sont des initiatives à suivre. Budblock est un projet de cryptomonnaie décentralisé appliqué au cannabis. Dans le contexte où les banques n’aiment pas le cannabis, ce système pourrait permettre à tous les acteurs de l’industrie de se payer en eux, sans problème et sans les frais auxquels les banques sont coutumières….

Pour l’instant, au Canada, dans le domaine des arnaques, rien de l’envergure des scandales précédents mais quelques dossiers dont on devrait bientôt entendre parler. Le premier est la contribution des producteurs autorisés au marché noir. Oui, il semble que des détenteurs de licences de Santé Canada revendent du stock dans les marchés illicites. Cela serait courant dans toutes les provinces. Le deuxième mini scandale en devenir concerne l’utilisation dans tout le Canada de timbres de taxe d’accises inappropriés… Si vous avez des infos à partager, lucprevost@hotmail.com

La semaine passée, j’ai parlé de la présence des terpènes dans les canneberges. C’est la période de l’année qui impose son agenda. Mais il n’y a pas que les attaqua qui contiennent des terpènes. Vous avez déjà pensé au gui? Vous savez les petites boules rouges sous lesquelles on doit s’embrasser? Il existe plus de 1500 espèces de gui. Et le gui est considéré comme un parasite qui s’alimente en squattant d’autres plantes. On le retrouve souvent dans les pins. Cette présence modifie les réponses chimiques des pins squattés… comme la teneur en monoterpènes qui augmente avec la présence du gui.

Comme le cannabis, le gui produit du pinène. Je ne sais pas par contre s’il s’agit d’alpha-pinène ou de bêta-pinène. Je ne ferai pas le tour des propriétés de ce terpène, cela serait inutile, car vous savez tous déjà tout… Mais je confirme qu’il y a des études qui prouve que le gui, le Viscum Album L. À des propriétés qui permettent de lutter contre le cancer. 

Vous avez remarqué que j’ai dit Viscum Album L. ça vous rappelle Cannabis Sativa L.? 

C’est le même gars qui a catalogué les deux. Oui, le fabuleux Karl von Linné qui mettait son L. de Linné un peu partout. Voici ce que dit Wikipédia de lui :

Linné est… un naturaliste suédois qui a posé les bases du système moderne de la nomenclature binominale. Considérant que la connaissance scientifique nécessite de nommer les choses, il a répertorié, nommé et classé, systématiquement, l’essentiel des espèces vivantes connues à son époque, en s’appuyant sur ses observations, ainsi que sur celles de son réseau de correspondants. La hiérarchie des classifications qu’il met en avant s’impose au XIXe siècle comme la nomenclature standard.

C’est un sujet captivant. Je vous donne un exemple. Pour réaliser ses travaux, Linné était commandité par la famille royale. Et comme par hasard, sa hiérarchie des classifications va ainsi…

(vivant) (empire règne ( sous-règne)  embranchement  classe  ordre  famille  genre  espèce

Von Linné construit sa structure toujours utilisée aujourd’hui en décrivant la suprématie de la famille royale. Empire comme dans empereur. Règne comme dans royauté, etc.

Pas bête pour deux sous, von Linné sera anobli le 20 avril 1757 par le roi de Suède Adolf Frederick. Dans sa vision du monde, il décrit l’humain comme descendant du singe. La maison royale et l’église lui disent que c’est impossible, car c’est Dieu qui a tout créé. Von Linné ne s’obstinera pas et va modifier ses écrits pour ne pas déplaire à Dieu mais surtout au roi de l’époque…

Ahhhhh oui. On doit changer de continent pour aller flâner aux États-Unis.  

J’allais passer tout droit avec cette histoire-là.

Une fois, c’est un Canadien qui oublie une bouteille de CBD dans sa voiture et qui se voit interdire l’accès aux États-Unis à vie. Le gars qui s’appelle Jonathan Houweling va probablement devoir fermer son entreprise à cause de condamnation à vie d’interdiction de séjour. C’est une suite à une fouille inopinée au poste frontière de Peace Arch en Colombie-Britannique que les douaniers américains ont trouvé le CBD qui est pourtant légal aux États-Unis. On l’a retenu pendant plusieurs heures, on a pris ses empreintes et son ADN en plus d’une amende de 500 É.-U. $…

Il y a une basketteuse américaine en prison en Russie… Et les Américains qui emprisonnent leurs citoyens pour la même raison ne se posent même pas de questions.

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) s’est permis de rappeler encore une fois que … transporter du cannabis à la frontière sous quelque forme que ce soit, y compris toute huile contenant du tétrahydrocannabinol (THC) ou du cannabidiol (CBD), sans un permis ou une exemption autorisée par Santé Canada demeure une infraction criminelle grave passible d’arrestation et de poursuites, malgré la légalisation du cannabis au Canada.

OK, on va aller flâner dans les platebandes de Santé Canada. Parce que c’est formellement inscrit dans la loi, on s’active actuellement a revoir les bons et les mauvais aspects de la légalisation pour améliorer le cadre légal actuel. C’est l’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé, et l’honorable Carolyn Bennett, ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé qui ont annoncé la semaine passée les noms des membres du groupe d’experts chargés de l’examen législatif de la Loi sur le cannabis.

Le communiqué bilingue de Santé Canada affirme que :

Le groupe d’experts fournira des conseils éclairés indépendants aux deux ministres quant aux progrès accomplis dans l’atteinte des objectifs de la Loi, et aidera à cerner les domaines potentiels d’amélioration du fonctionnement de la Loi.

Pour faire leur choix, les ministres ont tenu compte d’un certain nombre de facteurs, tels que la géographie, le savoir-faire et la représentation démographique. Ils ont soigneusement sélectionné des personnes qui représentent la diversité du Canada et qui, collectivement, possèdent une vaste expérience du secteur public, une expertise en santé publique et en justice, et une expérience de la collaboration avec les communautés et les organisations autochtones.

Le groupe d’experts, présidé par Morris Rosenberg mènera une étude crédible et inclusive avec les membres suivants :

  • Dr Oyedeji Ayonrinde
  • Dre Patricia J. Conrod
  • Lynda L. Levesque
  • Dr Peter Selby

Les ministres ont chargé le groupe d’experts de s’entretenir avec le public, le gouvernement, les Autochtones, les jeunes, les communautés marginalisées et racisées, les représentants de l’industrie du cannabis, et les personnes qui ont recours au cannabis à des fins médicales, afin de recueillir leurs points de vue sur la mise en œuvre et l’application de la Loi sur le cannabis. Le groupe d’experts indépendant doit également rencontrer et consulter des experts dans des domaines pertinents, comme la santé publique, la consommation de substances, la justice pénale, l’application de la loi, la gouvernance et droits des autochtones et les soins de la santé. 

Fin du communiqué.

Alors, rapidement, les experts ont exprimé leur déception sur la composition du groupe. Les critiques allaient de «Y’a juste des spécialistes des méfaits» à «Pourquoi on n’a pas été capable de trouver des membres de l’industrie pour faire partie du groupe». Une grande déception, d’un océan à l’autre.

Mais, mais, mais, il se peut que l’industrie fasse erreur dans son appréciation de la composition du groupe d’expert. Je suis un gars qui s’appelle David Brown. Il a passé une partie de sa vie professionnelle à Santé Canada dont il connait très bien tous les rouages. Il revient sur le fait que l’industrie se plaint du fait qu’aucun membre de l’industrie ne fait partie du groupe d’expert… Brown rappelle qu’il ne s’agit pas d’un examen règlementaire, mais bien d’un examen législatif. Un examen législatif s’intéresse aux répercussions sociales des grands objectifs de la Loi. 

Le bout qui intéresse l’industrie, c’est ISDE ou Innovation, Sciences et Développement économique Canada qui est responsable de l’organiser. Et c’est écrit en toutes lettres dans le communiqué dont je vous ai parlé…

  • ISDE est actuellement à créer un forum sur le cannabis pour faciliter le dialogue entre l’industrie et le gouvernement et permettre un examen des questions relatives à la compétitivité et à la stabilité à long terme du secteur.

Je vais reprendre texto la conclusion de Brown qui semble en profiter pour régler ses comptes avec certains acteurs de l’industrie :

… s’attendre à ce qu’un examen qui est spécifiquement destiné à examiner les impacts sociétaux globaux vise à donner du pouvoir à l’industrie montre un manque fondamental de compréhension des mécanismes clés en jeu ici. 

Et bing bang…

J’ai vu passer un truc intéressant et je vous le présente juste parce que je sais que vous êtes curieux.

Et là je vous lis texto, un communiqué… 

Montréal, Québec, Canada, le 28 novembre 2022 — Afin de souligner les avantages de l’éclairage intelligent pour les entreprises horticoles québécoises, Investissement Québec, à titre de mandataire du gouvernement du Québec, a accordé à Sollum Technologies un financement d’un montant de 350 000 $ pour un projet inédit de vitrine technologique portant sur les fraises qu’elle réalise en partenariat avec SAVOURA.

Moi je dis qu’on en veut des projets comme ça dans le cannabis. Si vous êtes un voyageur fréquent sur toPot, vous savez que ce genre de programme existe déjà en Ontario pour le cannabis. Plusieurs millions de dollars. Ils font bien les choses en Ontario. On va y revenir plus tard.

Parlant de perception et de compréhension, j’ai vu passer un article intéressant dont le titre m’a fait rigoler comme rarement.

Pourquoi avons-nous des pensées profondes lorsque nous sommes sous l’effet du cannabis?

Et oui, les curieuses vont trouver un lien dans les notes de l’épisode pour ce lien et tous les autres. L’auteur du texte, un gars qui s’appelle Joseph Billions, sans doute un nom de plume, avance que sous l’influence du cannabis, nos schémas cognitifs changent. Si vous êtes un voyageur fréquent sur toPot, vous savez que je parle habituellement de changement de perspectives. 

Alors Billions définit son concept de «high thoughts» et la j’y vais texto de l’anglais :

Les «high thoughts», c’est-à-dire la façon dont nous pensons et ressentons lorsque nous sommes sous l’emprise du cannabis, peuvent nous prendre au dépourvu par leurs brusques changements. Les pensées hautes peuvent être hilarantes ou ridicules, innovantes ou apparemment créatives, ou simplement sombres et dangereuses. Ces divers schémas cognitifs peuvent se manifester de manière imprévisible selon les individus. Cependant, ils sont principalement dus à la façon dont le THC et les autres composants du cannabis affectent le cerveau.

Récepteurs endocannabinoïdes? 

Activer, mon capitaine.

Augmentation du flux sanguin au cerveau par le THC?  

Activer, mon capitaine.

Augmentation de l’activité fonctionnelle dans certaines zones ciblées?

Activer, mon capitaine.

Altération mentale et comportementale? 

Activer, mon capitaine.

L’auteur propose que cette mesure du flux sanguin cérébral indique plus précisément une diminution des facultés causée par le cannabis que la mesure des cannabinoïdes dans le sang. Mais comment mesurer ça sur la route en hiver au Québec? C’est une saga pour une autre fois.

La première zone visée par cet afflux sanguin est la partie frontale du cerveau. Cette zone intervient pour gérer des fonctions cérébrales cognitives de la pensée critique dont le traitement du données provenant de nos sens. Une plus grande circulation, une sorte de doping du sang pour reprendre le vocabulaire sportif. D’ailleurs je comprends mieux le mini rush que l’on ressent à la tête. Mais il n’y a pas que lobe frontal qui est singularisé. Vous connaissez votre insula? L’insula est, selon Wikipédia :

Le cortex insulaire ou insula — terme latin signifiant île — est une partie du cortex cérébral et constitue l’un des lobes du cerveau. Son rôle est encore mal connu mais il est généralement associé aux fonctions limbiques et interviendrait notamment dans le dégoût, la dépendance ou encore la conscience.

L’insula est la partie du cerveau responsable de la réponse cardiovasculaire causée par le stress. J’ai cherché 2-3 minutes avant de la trouver dans une illustration. C’est que l’insula n’a pas visible, car elle est cachée par les autres lobes. D’où son nom, l’ile. Puis il y a une troisième région qui est affectée. 

1— le lobe frontal 

2— l’insula, l’ile ou cortex insulaire 

Et 3 — le cortex cingulaire. Une augmentation du flux sanguin et hop, l’effet du THC se révèle. Comme par hasard, le Cortex cingulaire participe à la modulation des comportements et réponses aux informations relatives aux émotions.

Comme toujours avec le cannabis dont les effets biphasiques sont connus, il semble aussi qu’une surconsommation provoquerait l’effet inverse, c’est-à-dire une diminution du flux sanguin et une réduction, dans certaines régions, de l’activité neuronale. 

Je ne suis pas un docteur, ni en philo, ni en sociologie, ni en médecine. J’ai surement oublié d’autres régions qui sont affectées par une augmentation de la circulation sanguine. Mais déjà le premier buzz que j’ai eu depuis cette lecture est éclairé d’une nouvelle perspective. L’image mentale que j’ai de l’insula est très forte. 😉 Et c’est la première fois que je visualisais, dans ma tête, mon insula avec la petite bouffée de chaleur qui annonce le buzz. Pour les curieuses, il y a un lien pour une animation 3D (GIF) qui permet de visualiser votre insula. Pas la mienne, la vôtre.

OK assez pour les hautes pensées…

Mais encore plus haut, il y a les étoiles. Aujourd’hui deux géants qui ne disent plus rien n’ont personne. J’ai nommé Louis Armstrong et Bing Crosby.

Louis Armstrong est né en 1901. joueur de trompette, chanteur, comédien et activiste. C’est ce que je viens de découvrir.

Je savais que Louis Armstrong consommait du pot mais j’ai appris qu’il considérait le cannabis comme un médicament le cannabis médical quoi. Il préférait l’herbe à l’alcool. Il disait que le pot était essentiel pour son sommeil. Il a même été arrêté pour avoir fumé en public en novembre 1930. À cause de ça, le FBI va faire un dossier sur lui. La même chose pourrait arriver aujourd’hui. Armstrong était un ami avec Bing Crosby. Vous connaissez sa voix, c’est lui qui chante LE White Xmas. Le simple le plus vendu au monde a plus de 50 millions de copies. 

Alors, Bing Crosby aimait lui aussi le cannabis et il avait obtenu un permis pour en cultiver. Une sorte de dérogation. Il parait que Armstrong a demandé le même privilège. Armstrong, en 1954, écrit une lettre à Eisenhower, le président américain pour lui demander de légaliser le cannabis. 1954. C’est si bon! Et vous pourrez entendre Armstong dans le film La vie est belle ou It’s a wonderfull life à la télé pendant les fêtes. C’est un film génial de Frank Capra qui s’écoute avec un p’tit joint. L’histoire ou le High Concept comme on dit a Hollywood est géniale. Vous allez pleurer, c’est sur et rire. 

IL est quelle heure? Oh c’est l’heure. Et MJ Merci beaucoup! Bonne semaine. 

OK, je me ramasse.

Au début de l’épisode, j’ai parlé du groupe d’experts qui participaient à la révision de la loi. Dans un autre contexte, cela va nous permettre de comparer le OCS, The Ontario Cannabis Store à la SQDC. L’équivalent de la SQDC en Ontario OCS est le grand pusher de la province ontarienne. Un pusher qui compétitionne aussi les 1600 boutiques qui sont obligées de s’approvisionner à la OCS. Ça, c’est pour la petite histoire.

L’OCS prend position dans le débat à venir sur la révision de la Loi sur le cannabis. Elle fait même 8 propositions précises. La diffusion la semaine passée du document «Opportunities to Improve the Canadian Federal Cannabis Framework: Perspectives from the Ontario Cannabis Store» constitue une prise de position qui va plaire à l’industrie. 

L’OCS souhaite que Santé Canada reconsidère à la hausse les limites de THC. Le document fait 30 pages. Voici les 8 recommandations. Je vous demande de repérer la demande qui vous semble la plus importante… On va en parler après.

  1. Ajuster les limites de THC pour les mangeables. 
  2. Élargir les promotions pour le cannabis comestible et les produits topiques à base de cannabis. 
  3. Clarifier l’admissibilité des évaluations de produits en ligne pour les détaillants légaux 
  4. Ajuster les exigences en matière d’étiquetage des produits 
  5. Ajuster les exigences en matière d’étiquetage pour les produits à dominante de CBD 
  6. Ajuster la déclaration de concentration pour les mangeables. 
  7. Établir des normes nationales pour les tests effectués par des tiers.
  8. Examiner les possibilités de réduire l’impact environnemental de l’emballage du cannabis.

David Lobo, le président directeur général de l’OCS a confirmé que son organisation s’engageait à coopérer avec Santé Canada pour assurer la santé et la sécurité du public tout en luttant contre les activités illégales du marché du cannabis et en favorisant le développement de l’industrie du cannabis récréatif. Vous avez entendu la SQDC prendre position? Je pense que M. Farcy, son PDG, n’a pas cette liberté d’expression même si son salaire est supérieur à celui du premier ministre Legault. 

On a les institutions et le gouvernement que l’on mérite et il n’y a aucun doute que les Québécoises et les Québécois aiment la frilosité du gouvernement actuel envers le cannabis. Sinon, la CAQ ne serait pas au pouvoir. Noël et ses beuveries habituelles n’y changeront rien. 

Par, il serait intéressant de savoir si l’Opération Nez rouge aide beaucoup de citoyens qui ont avant tout les yeux rouges. 

Et voilà, c’était le 129e épisode de toPot.

Questions, commentaires, critiques, n’hésitez pas à m’écrire: lucprevost@hotmail.com. 

Je vous remercie pour votre écoute, vos partages et vos suggestions.

Allez! 

Bonne semaine. 

Beaucoup de bienêtre. 

Et bon chanvre !

#111 Jacques Farcy: La première entrevue du PDG de la SQDC

#111 Jacques Farcy: La première entrevue du PDG de la SQDC

Vous allez bien? Le chanvre est bon par chez vous? Aujourd’hui, toPot reçoit un invité vraiment incontournable. Jacques Farcy. Le président de la SQDC. Pour le 111e épisode de toPot, j’ai eu la chance de discuter un dirigeant discret qui est aussi le plus important...

137 Dernier épisode: Le toPot ferme!

137 Dernier épisode: Le toPot ferme!

Vous allez bien ? Le chanvre est bon par chez vous ? Aujourd’hui, je commence tout de suite avec un café. Parce que je suis pressé. Mais surtout parce que j’en ai besoin… Donc, j’ai décidé de stopper mon potcast toPot. Pourquoi ? J’aimerais vous donner le contexte de...

136 Pot flânage (2023.01.25)

136 Pot flânage (2023.01.25)

Du coq à l’âne, en passant par la Thaïlande, on va flâner dans l’actualité du cannabis. Par exemple, un collège au Nouveau-Brunswick doit annuler sa  formation sur le cannabis, faute d’étudiants… Ou encore en quoi le pot des champs est-il supérieur au pot de bunker?…...

135 Pot flânage (2023.01.18)

135 Pot flânage (2023.01.18)

Vous allez bien? Le chanvre est bon par chez vous? C’est le 135e épisode de toPot. Et nous continuons notre flânage dans l’actu du cannabis. Seulement 4 licences à travers tout le Canada cette semaine. Deux en Ontario, une en Saskatchewan et une au Québec. Quatre...

134 Pot flânage (2023.01.11)

134 Pot flânage (2023.01.11)

Avant de débuter notre flânage dans l’actualité du cannabis comme on le fait depuis quelques épisodes, on revient d’abord sur les nouvelles licences accordées par Santé Canada cette semaine. Trois en Colombie-Britannique, une au Manitoba et une au Québec.  Oui, la...

133 Pot flânage (2023.01.04)

133 Pot flânage (2023.01.04)

L’épisode qui chevauche 2022 et 2023… en flânant. La première Opinion Vulgaire Non Informée (OVNI) de l’année 2023? 7 sous le gramme… Sinon, on va profiter de ce premier épisode de 2023 pour revenir sur les 12 derniers mois afin de mieux se projeter ensuite dans...

132 Pot flânage (2022.12.21)

132 Pot flânage (2022.12.21)

Vous allez bien? Le chanvre est bon par chez vous? Un autre épisode Pot flânage cette semaine. Et on commence par les nouvelles licences octroyées par Santé Canada. On passe ensuite en revue toutes les nouvelles de l’actualité du Québec. Après ça? On flâne pour de...

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x